Choisir sa robe de mariée (1) : on ne fonce pas tête baissée…

Classé dans : Blog, Ma robe de mariée | 0

Parce que ce jour-là, la mariée est observée sous toutes les coutures, il ne faut rien négliger pour choisir sa robe de mariée.

 

Pour commencer, si vous ne l’avez pas déjà fait, je vous encourage à télécharger et lire mon e-book : 12 conseils pour bien choisir sa robe de mariée (pour cela, rien de plus simple : entrer votre prénom et votre mail dans les cases prévues, juste à droite de l’article). Vous découvrirez comment vous préparer à cet achat pour vivre sereinement cette aventure qu’est la recherche de votre robe de mariée.

 

Aujourd’hui, je voudrais entrer un peu plus dans les détails :

Après avoir déterminer qu’elle est votre type de silhouette (vous pouvez vous aider de cet article) et la forme de robe qui vous convient (à découvrir ici), il va falloir choisir les éléments qui vont donner du caractère à votre robe et en faire une pièce unique, qui vous ressemble.

Choisir sa robe de mariée : satin blanc, dentelle de Chantilly, avec grande traîne
Un dos nu avec laçage fermé et 3 boutons nacrés

 

Voici les questions à vous poser :

1.Tout d’abord, vous préférez une robe ou un ensemble haut/jupe?

Une robe, c’est plus rapide à enfiler, mais si vous avez un ensemble, vous pourrez reporter le haut avec un pantalon ou une jupe classique lors d’une soirée.

 2. Ensuite, avez-vous réfléchi à votre décolleté ?

Bustier, avec ou sans bretelles, arrondi, V, cœur, bénitier, bateau ou tour de cou, les possibilités sont nombreuses. Pensez à ce que vous aimez porter d’habitude. Ce que je vous déconseille : le bustier droit qui ne met pas la poitrine en valeur. Préférez un décolleté dévoilant la naissance des seins : c’est plus féminin.

 3. N’oubliez pas également de penser à la fermeture de la robe ?

Laçage fermé, ou laçage ouvert (laissant apparaître la peau), faux boutonnage, fermeture à glissière (zip), là aussi, vous avez le choix. Vous pouvez également choisir l’emplacement de la fermeture : milieu dos (le plus classique), sur le côté gauche (le moins visible et le plus judicieux si vous voulez un dos nu ou un peu travaillé) ou devant.

4. Ensuite, avez-vous pensé aux manches ?

Que ce soit parce qu’il risque de faire froid ou pour cacher ses bras, il existe de nombreuse formes de manches : ajustées, en demi-lune (ou papillon), en trompette, raglan, ballons, fendues, elles peuvent être courtes, longues ou 3/4.

Robe de mariée violette et jaune
Un drapé et des applications de dentelle et de plumes d’autruches viennent orner cette ensemble bustier/jupe.

5. Et voulez-vous une traîne ?

Rien de plus beau qu’une jolie traîne pour la procession lors de la cérémonie. Mais attention à sa longueur car vous risquez de le regretter pendant la soirée. La solution : une traîne amovible ou qui se relève.

6. D’autre part, allez-vous opter pour des ornements , éléments décoratifs ?

Voulez-vous une robe épurée ou une multitude de froufrous ? Un drapé, de l’asymétrie, des volants… ? De la brillance, des perles, des paillettes… ? Attention toutefois à ne pas trop en mettre pour ne pas vous « perdre » dans votre robe.

 7. Enfin, savez-vous quelles matières choisir ?

Sans connaître les termes techniques, vous pouvez déjà déterminer si vous préférez quelque chose de fluide (mousseline, satin) ou de plus « rigide » (taffetas, doupion). Si vous voulez de la transparence (organza, dentelles), du brillant ou du mat…

 

Plus vous serez précise dans votre demande (en boutique ou chez un créateur) et plus la robe qui vous sera présentée aura de chance de vous plaire et de vous correspondre.

Alors, à vos stylos… prenez vite un papier et commencez à décrire la robe de vos rêves en répondant à toutes ces questions.

 

PS : si vous avez des difficultés à répondre, observez les photos de robes qui vous plaisent sur internet et regardez quelle réponse revient le plus souvent. Par exemple : Est-ce que, sur les robes qui vous plaisent, le décolleté est arrondi ou en V ?

Laissez un commentaire