Conservation et entretien de votre robe de mariée

Classé dans : Blog, Ma robe de mariée | 2

Félicitations ! Votre mariage s’est bien passé, vous avez de supers souvenirs ET une jolie robe de mariée à stocker…

Certaines vont la ranger précieusement pour pouvoir la transmettre à leur fille, d’autres vont la poser sur un mannequin bien en évidence dans la chambre pour la voir tous les jours, d’autres encore vont la faire retailler pour en faire une robe cocktail ou la robe de baptême des enfants, ou d’autres vont la revendre…Bref, vous avez le choix.

Par contre, là où il n’y a pas à discuter, c’est pour la faire nettoyer.

Voici quelques points essentiels :

Demandez des conseils lors de l’achat : qui de mieux placé pour vous renseigner que la boutique ou le créateur chez qui vous avez acheté votre robe. Vous devez absolument demander les différentes matières composant votre robe (soie, coton, polyester…), voire demander des chutes de tissus. Ces informations seront indispensables pour le pressing. On n’utilise pas les mêmes produits pour de la soie ou pour du synthétique. De même, les températures de repassage sont différentes. Les chutes permettront de faire des tests avant de travailler sur la robe.

Renseignez-vous sur les pressings près de chez vous : certains préfèrent ne pas nettoyer les robes avec des perles, broderies, dentelles trop fragiles pour ne pas prendre le risque de les abîmer. D’autres se sont spécialisés dans ce type de nettoyage. Parlez-en avec vos amies qui sont déjà passées par là.

N’attendez pas trop : Si possible, confiez votre robe au nettoyage dans la semaine qui suit le mariage. A la longue, les tâches (même celles qui sont invisibles comme les tâches de transpiration) finissent par s’incruster et détériorer le tissu et il est alors quasiment impossible de lui redonner son éclat d’origine.

Evitez les « trucs » de grand-mère : le sel sur le vin rouge, l’eau de javel ou l’eau oxygéné pour blanchir… Vous risquez surtout d’abîmer définitivement votre robe.

 

Et ensuite, pour la garder comme neuve :

Conservez-là à plat : suspendue, les attaches qui la maintiennent risquent de rompre (usure normale avec le temps), et votre robe se retrouve alors tassée au fond de la housse.

Choisissez un endroit sec, à l’abri de la lumière : évitez le grenier ou la cave. L’humidité favorise la prolifération de moisissures qui laissent sur le tissu des tâches indélébiles.

Equipez-vous d’une boîte de préservation : comme dans les musées, pour protéger votre robe dans le temps, il est conseillé de la conserver enveloppée de papier de soie, dans une boîte en polypropylène au pH neutre. Où les trouver ? Chez « J’aime ma robe » , qui vous propose différentes solutions pour votre robe et vos accessoires.

Boîte de rangement "J'aime ma robe"
Boîte de rangement « J’aime ma robe »

 

Alors n’attendez plus, vous avez toutes les cartes en main pour garder votre robe pour longtemps.

2 Responses

  1. Laëtitia de J'aime ma robe

    Merci Carole pour avoir présenté nos produits!!
    Etre recommandés par les professionnels est notre fierté.

    Mesdames,
    si vous souhaitez des conseils personnalisés et gratuits sur la conservation de votre robe, n’hésitez-pas à nous contacter via notre rubrique contact.
    Vive les mariées et longue vie à vos robes 😉

  2. Je me rappelle encore du prix du pressing écologique à coté de chez moi! Quasiment 1/3 du prix de la robe (réalisée par Carole).
    Mais elle est sortie comme neuve, je n’ai pas regretté….
    Donc mesdemoiselles, oui il faut compter le pressing dans le budget mariage.

Laissez un commentaire